Expo Marine Faure à la Casa Del Arte

Du 19 au 31 octobre 2009 Expo Picturale MARINE FAURE artiste peintre Vernissage : le vendredi 23 octobre 2009 à 19h30 Lieu : CASA DEL ARTE

WEEK END Collectif ART THERAPIE

Les 17 et 18 octobre 2009
WEEK –END Collectif ART THERAPIE
ATELIERS ET SEANCES « ART THERAPIE Â»
Week-end de découverte des ateliers permanents d’art thérapie mises en place à la Casa Del Arte.
TARIF : 1000 DHS
Amal BOUHAMIDA : « Psychologue clinicienne, danse thérapie Â»
Jauk ELMALEH : « Choréorythme Â»,  Â« Rythmes, voix et corps Â»
Céline HUART : « Danse harmonie Â»
Esther ISTAR Â« Le Clown Â»

Arts Métisses Association: Dance with me !

Du Parkour à Casa, de la danse moderne aux abattoirs, du Tango en plein air, Du rock’n’roll gratis : KES-KIS-PASSE ?

Métisse de par les origines ethniques de ses fondateurs, de par les disciplines qu’elle promeut et les genres qu’elle mélange, mais aussi en raison de l’hétérogénéité des catégories sociales qu’elle vise, l’association Arts Métisses n’est autre que le produit de l’action sociale de la Casa Del Arte.

Il a fallu aux dirigeants du complexe artistique définir un statut à leur action sociale pour ameuter des amateurs et acteurs de la scène artistique et manifester leur désir de militer pour la démocratisation de l’art.

A la fabrique culturelle des abattoirs de Casa, l’association arts métisses à concocté la bonne recette ! Pour ingrédients, invités de marques, professionnels internationaux et public avide appelé à s’adonner à l’expression corporelle universelle : la danse.
 

« Notre démarche a surpris effectivement ! Des gens ont trouvé saugrenu de mélanger les genres et de proposer des stages de Tango à des jeunes portés sur les danses urbaines… on aurait pu se justifier et expliquer que le Tango, par exemple, est une danse du peuple, ayant longtemps exprimé la passion au temps de l’esclavage, mais on a préféré se taire pour laisser le résultat parler pour nous… et il l’a fait d’une manière phénoménale ! »

En effet, Adam Elmahfoudi nous explique que lors de l’événement Chorida, un public averti a côtoyé le spectateur lambda et l’amateur de street dance. Non seulement curieux, mais aussi très intéressés, des jeunes et des moins jeunes se sont laissés tentés par l’attractivité de la danse moderne, la passion du tango et la l’art du déplacement.

 

Pas de gêne à s’essayer à la nouveauté ni de honte à exprimer l’ignorance quant aux origines des danses. Respect et brassage social ont marqué l’événement, faisant passer un beau message d’égalité et de liberté.

« D’antan, les maisons de jeunesse pullulaient de jeunes avides de s’exprimer, de se chercher des exutoires à leur fougue. Ils réussissaient à canaliser leur énergie et trouver leur voie après s’être essayés à plusieurs disciplines… maintenant que l’entité a disparu, la jeunesse semble perdue et tente logiquement à trouver modèle et repère dans la rue, dans la violence ou le fanatisme… le modèle parental est souvent frustrant chez la jeunesse issue de milieu défavorisé surtout et justifie, à tort ou à raison, le rejet de l’adolescent. »

Les événements organisés par l’association Arts métisses sont gratuits pour la plupart, offerts gracieusement dans la friche des abattoirs, ou payants dans l’enceinte du complexe de Casa Del Arte, à un prix symbolique : 50 dhs et une contribution au buffet… une façon conviviale de jouir l’art sous diverses formes !

Une piste de danse bondée d’élèves de l’école et d’invités, dans une ambiance hyper-lâchée rappelant nos booms d’aprem, projections et expositions dans la sérénité du patio en présence d’artistes et de la discussion qui se déclenche naturellement avec le voisin inconnu qui deviendra peut être ami…

Casawaves y prend goût… on s’y croisera peut être…

En savoir plus :
- La Casa Del Arte de Casablanca

Distribuir contenido